Le kit de base pour l’accueil d’un lapin

Lorsqu’on adopte un lapin, on se rend vite compte qu’il ne s’agit pas uniquement d’un bibelot que l’on garde en cage! Voici quelques trucs pour un lapin heureux (et une famille qui l’est tout autant!).

Choisir son lapin

Chaque année, particulièrement en ces temps de pandémie, des centaines de lapins sont adoptés… et abandonnés par les familles. Hé oui, ce ne sont pas toutes les familles qui sont prêtes à tout ce que ça implique! C’est pourquoi il est important d’envisager l’adoption d’un lapin en refuge plutôt qu’un bébé.

Si on ne peut résister au bébé, il faut savoir que pour avoir les meilleures chances de le voir grandir en bonne santé, le lapereau doit être sevré, c’est à dire avoir au moins 2 mois. Trop souvent, les animaleries proposent des bébés trop jeunes – ils sont siiiii mignons… mais n’ont pas eu tous les nutriments possibles de leur maman. Choisissez donc préférablement un éleveur de confiance.

Combien coûte un lapin?

Outre le coût d’acquisition, plusieurs ne s’attendent pas aux autres frais! En effet, il est d’usage de faire stériliser les lapins à partir de l’âge de 6 mois. Chez les femelles, cette opération réduit le risque (extrêmement fréquent) de développer une tumeur. De plus, autant chez le mâle que chez la femelles, la stérilisation stabilise le caractère puisqu’elle diminue l’effet des hormones! Fini le désir impulsif de se reproduire, de marquer son territoire, etc. En effet, plusieurs nouveaux propriétaires seront surpris de voir la quantité de pipi tiré partout qu’un lapin non stérilisé se sent obligé de placer sur son territoire pour le marquer… incluant souvent « ses » humains au passage!

Le coût de la stérilisation varie d’environ 200 à 400 $. C’est un peu moins cher pour le mâle. Et c’est si tout se passe bien! Lorsqu’on choisit un vétérinaire, il est important de s’assurer d’abord et avant tout que ce dernier soit spécialisé en animaux exotiques. Hé oui, on considère les lapins comme des animaux exotiques!! Certains vont d’ailleurs demander un examen de santé avant d’accepter l’opération.

Parlant d’animaux exotiques, saviez-vous que le lapin n’est PAS un rongeur? C’est un lagomorphe. Mais ça ronge vraiment beaucoup 🙂 Ce qui fait qu’il faut s’attendre à devoir sécuriser sa maison pour les promenades hors de l’enclos ou pour le laisser vivre en liberté. (Oh oui, c’est possible!) Et ici aussi, il faut prévoir des frais pour sécuriser (en anglais, on dit « bunny-proofing »!)…. et pour réparer ou remplacer! 😂

L’équipement nécessaire

Un enclos : Oubliez la cage : tous les lapins y seront malheureux! Privilégiez un enclos à chien, d’au moins 36 po de haut – les lapins motivés sautent vraiment haut! Si vous voulez absolument une cage (ça peut quand même être pratique lors du grand ménage!), assurez-vous de la laisser ouverte sur l’enclos. On suggère idéalement 2 m carré par lapin, ce qui leur permet de faire au moins 3 bonds de joie! Voici celui des Popotins à droite, auquel on a ajouté un agencement de carrés de ce style.

Une litière : Ça peut être un bac à vaisselle, un bac de litière à chat… l’important est qu’il soit ouvert (donc pas de litière à chat fermée!) et que le lapin puisse sauter dedans! Si vous avez deux lapins, il faut un plus grand bac. Dans le doute, prenez plus grande que trop petit! Et que met-on dedans? L’option la plus saine ET économique : les granules de bois franc à foyer! On trouver un énorme sac en quincaillerie pour 5-6 $! Couvrez-en le fond du bac à litière, sans plus, c’est tout!

Un « rack » à foin : Ça dépend de votre installation! Dans certains cas, vous pouvez utiliser un bol, un sac à foin (ici les lapins les mangent toutefois!)… ça prend plusieurs essais pour trouver ce que votre lapin va préférer. Chose certaine : c’est gagnant de placer le foin dans ou au-dessus de la litière puisque les lapins mangent beaucoup de foin et pendant très longtemps, donc ils ont tendance à rendre l’utile à l’agréable 🙂

Un bol à nourriture : Choisissez-le bien lourd ou fixez-le! Il finira assurément renversé ou lancé lorsqu’il ne sera pas assez remplir au goût du lapin! Chez nous, le repas du matin est servi dans une boule, ce qui permet de manger moins vite et de faire un peu d’exercice en même temps! Plusieurs utilisent aussi des tapis de fouille pour varier l’expérience. CHOSE CERTAINE : les granules sont un complément à la nourriture du lapin, et non la base! Et non!

Un bol à eau : Encore ici, choisissez-le bien lourd (il sera à changer bien souvent!) ou fixez-le! Il existe un débat quant à l’usage de la bouteille d’eau fixée au grillage. Ici, les Popotins ont accès à une bouteille. Si vous faites ce choix, assurez-vous qu’elle soit placée assez haute pour ne pas que le lapin doive se contorsionner pour boire non plus! Et voici celle que nous avons choisie : elle est taille plus!

Un (ou des!) tapis d’enclos : Les pattes des lapins sont très fragiles. Certains sont aussi sujets à la pododermatite. Une bonne façon de prévenir est de tapisser le fond de l’enclos. Plusieurs propriétaires de lapins utilisent le « casse-tête » en mousse de type garderie, mais il faut parfois en plus le recouvrir d’une couverture / doudou / autre tapis puisque plusieurs lapins adorent gruger et carrément dévorer les tapis de mousse! Il y aura beaucoup d’essais! À considérer aussi : les tapis de caoutchouc de type anti-fatigue ou de garage comme fond. En prime, cela protège votre plancher des pipis..!

Et voilà, vous avez l’essentiel! Ensuite, vous voudrez sûrement ajouter des jouets… là, c’est un autre budget! 🙂